Entrevue avec Paula Negron sur la mobilité des aînés en banlieue

- Urbanisme

Les personnes âgées n’ont jamais été aussi nombreuses au Québec. Mais alors que leur poids démographique ne cesse d’augmenter, les villes, surtout en banlieue, peinent à s’adapter aux besoins des 65 ans et plus qui désirent vieillir là où ils ont vécu, même quand ils perdent leur mobilité.

Lire l’intégralité de l’article dans Le Devoir.