La CUPEUM et la CPEUM participent à un colloque international sur les dimensions didactiques du paysage

- Architecture de paysage

Les enjeux didactiques du paysage, perspectives de recherche/formation

Plus de 160 participants, étudiants, enseignants, formateurs, enseignants-chercheurs, chercheurs et acteurs du paysage impliqués dans des formations ou intéressés par les questions liées au paysage étaient conviés du 25 au 27 octobre 2017 par l’Université de Genève et la Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture (HEPIA) de Genève à échanger sur les enjeux éducatifs du paysage.

Cet espace de débats et de discussions a permis d’aborder une diversité d’expériences de formation afin de questionner les finalités, les pratiques, les dispositifs, les outils, les compétences attendues, les référentiels et les processus d’apprentissage.

Les trois représentants/chercheurs de la Chaire UNESCO en paysage et environnement (CUPEUM) ainsi que de la Chaire en paysage et environnement de l’Université de Montréal (CPEUM) ont été parmi les acteurs clés de cette rencontre internationale. Gérald Domon et Philippe Poullaouec-Gonidec, professeurs titulaires à l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’Université de Montréal étaient invités avec la professeure Christine Partoune de l’Université de Liège (Belgique) à prononcer la conférence plénière en introduction du colloque.

Sylvain Paquette, professeur agrégé à l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’Université de Montréal était convié avec Gérald Domon et Philippe Poullaouec-Gonidec à conclure le colloque à titre de grands témoins. La synthèse déclaratoire présentée aura permis, entre autres, de relever certains constats qui se dégageaient des trois jours de discussion sur l’enjeu didactique du paysage et de proposer des pistes de réflexion pour les années à venir.

Notons que ce premier colloque sur la didactique du paysage fera l’objet d’une publication par ses organisateurs et qu’il appelle pour la Chaire UNESCO en paysage et environnement l’ouverture d’un chantier de recherche en lien avec le programme sur l’Éducation pour le développement durable de l’UNESCO (EDD). 

Pour plus d'information