Michel Max Raynaud explique l’importance de l’urbanisme pour contrer le terrorisme

- Urbanisme

Les questions de sécurité sont les premières évoquées à la suite d’attentats. À l’occasion d’un colloque organisé dans le cadre du réseau UniversCités à Uni Bastions, Michel Max Raynaud soutient que l’approche urbanistique est un facteur au cœur de la problématique mais qu’elle est rarement soulevée dans les débats publics. Selon Michel Max Raynaud, « Ce qui est porteur de la radicalisation, c’est l’isolement des espaces », qui casse la continuité des services publics. Exemple flagrant: la disparition en France, et en particulier dans les quartiers sensibles, de la police de proximité, essentielle, entre autres, pour la prévention. « Si un espace est continu, il bénéficie à l’ensemble de la population. Si vous le morcelez, vous créez des ghettos », résume-t-il. « L’urbanisme n’est pas la solution au terrorisme mais doit faire partie de la solution. »

Lire l’intégralité de l’article dans la Tribune de Genève