Passer au contenu

/ Faculté de l’aménagement

Je donne

Rechercher

Conférence publique de Gonzalo Lizarralde

La crise de la crise climatique : Pourquoi la plupart des réponses aux risques et au réchauffement planétaire échouent (et seulement quelques-unes réussissent)?

 

Amphithéâtre 1120

Les désastres sont aujourd’hui les causes et les conséquences de nos principaux défis sociaux et environnementaux. Les inégalités sociales persistantes, les impacts des changements climatiques et la destruction rapide des écosystèmes nous obligent à transformer nos façons de penser l’architecture et la ville. Or, face à ces défis, nous adoptons de plus en plus des stratégies perçues comme étant « à résultat garanti ». Nous nous concentrons sur la promotion du développement durable, de la résilience, de l’innovation technologique, de la participation citoyenne, de l’économie circulaire et d’autres principes facilement commercialisables. Nous adoptons ainsi des « cadres éthiques préfabriqués » : un ensemble de labels et de solutions « prêtes-à-porter » censées faire consensus, mais visant le plus souvent à construire une image de qualité plutôt qu’à modifier nos façons de faire.

Dans cette présentation, Gonzalo soutient qu’il y a une crise dans notre réponse à la crise climatique : ces cadres éthiques préfabriqués (construits sur des notions galvaudées de la durabilité, la résilience, la participation, la circularité de l’économie et autres) appauvrissent le débat collectif, évitent une réflexion profonde sur le rôle nos pratiques et limitent notre espace de jugement. Ils nous détournent d’une réflexion sur les compétences des professionnels et du rôle de nos institutions dans la recherche de la qualité du cadre bâti. Nous évacuons ainsi un questionnement approfondi sur la valeur de nos actes, tout en nous donnant facilement bonne conscience. Gonzalo conclut que certaines réponses produisent des changements positifs, mais ce sont rarement celles adoptées par les professionnels, les politiciens et les institutions internationales. Les architectes doivent mieux comprendre ces réponses pour améliorer leur pratique.

Gonzalo Lizarralde est professeur à l’École d’architecture de l’Université de Montréal. Il s’intéresse à la compréhension des processus de projet, ainsi qu’à l’analyse des risques, des logements sociaux et de l’informalité en milieu urbain. Il est titulaire de la Chaire Fayolle-Magil Construction en architecture, bâtiment et durabilité et directeur de l’Observatoire universitaire de la vulnérabilité, la résilience et la reconstruction durable (Œuvre durable). Il est l’un des fondateurs de l’i-Rec, un réseau international de spécialistes de la réduction des risques et de la reconstruction. Il a dirigé ou participé à des projets de recherche d’envergure, dépassant un budget global de plus de 10,5 M$. Il est l’auteur des livres Unnatural Disasters, The Invisible Houses et co-auteur de plusieurs livres incluant Rebuilding After Disasters. Depuis 2016, il est membre du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science de la Société royale du Canada, la plus importante reconnaissance du leadership intellectuel émergent du pays.

Affiche en PDF 

Note aux membres OAQ : cette activité peut être admissible pour votre dossier de formation continue.  Pour recevoir une attestation de présence veuillez vous inscrire au préalable (lien d'inscription à venir)