Passer au contenu

/ Faculté de l'aménagement

Rechercher

Navigation secondaire

Remise des prix du Québec à Christina Cameron et Manon Asselin

La cérémonie de remise des Prix du Québec 2018 a eu lieu le 21 novembre à l’hôtel du Parlement. Christina Cameron et Manon Asselin figurent parmi les lauréats des prix culturels. «Les Prix du Québec culturels témoignent de notre grande reconnaissance envers des femmes et des hommes qui ont contribué de manière exceptionnelle à la culture québécoise par leur audace et leur créativité», a déclaré Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française.

Christina Cameron et Nathalie Roy

Manon Asselin et Nathalie Roy

Le prix Gérard-Morisset (patrimoine) est remis à Christina Cameron, professeure à l’École d’architecture de la Faculté de l’aménagement et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine bâti.

Christina Cameron est une spécialiste de renommée internationale de la conservation du patrimoine, hautement considérée pour ses contributions d’exception à la théorie et aux politiques du patrimoine. Depuis 2005, elle mène un programme de recherche sur la problématique de la notion évolutive du patrimoine bâti et sur les conséquences de cette évolution sur les processus de conservation, de mise en valeur, d'appropriation et de gestion. Elle dirige aussi plusieurs projets de recherche, dont celui sur l’histoire de la Convention du patrimoine mondial, des entrevues avec les pionniers de la Convention dans le cadre de l’initiative des archives orales de l’Unesco, une étude sur les valeurs patrimoniales du campus de l’Université de Montréal et une autre sur les approches canadiennes en matière de conservation du patrimoine bâti entre 1950 et 2000. Elle s’intéresse également aux questions de paysages culturels et aux conventions culturelles de l’Unesco.

L’apport intellectuel et la collaboration de Christina Cameron à divers groupes internationaux accélèrent l’avancement des connaissances sur les enjeux du patrimoine mondial. Théoricienne convaincante, source fiable pour les médias nationaux et étrangers, référence pour le remaniement de lois et de politiques, la spécialiste a vu son rayon d’action s’étendre sans cesse.


Le prix Ernest-Cormier (architecture et design) est attribué à Manon Asselin, professeure à l’École d’architecture de la Faculté de l’aménagement et cofondatrice de l'Atelier TAG (technique + architecture + graphisme), qu'elle dirige depuis 1997. C’est cette firme qui a été choisie pour piloter la quatrième phase du plan d’aménagement de l’oratoire Saint-Joseph de Montréal, consistant à redessiner l’intérieur du dôme.

Mme Asselin est sans conteste une voix influente dans le discours architectural actuel au Québec. Elle s’est vu confier la responsabilité d’intervenir sur des éléments du patrimoine architectural moderne tels que la salle Wilfrid-Pelletier de la Place-des-Arts et le Pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein du Musée des beaux-arts de Montréal.

L’excellence d’une vingtaine de projets de concours d’architecture, auxquels Manon Asselin a pris part en 20 ans, est confirmée par une cinquantaine de prix et distinctions, dont une médaille du Gouverneur général en architecture et un New York Emerging Voices Award.

Grâce à un engagement pédagogique soutenu et dévoué, Manon Asselin accompagne et forme les nouvelles générations de praticiens à travers le prisme d’une architecture humaniste et novatrice. Par son apport considérable à l’éducation architecturale, la professeure Asselin démontre son attachement à sa discipline et son intérêt manifeste à la soutenir et à la promouvoir. C’est ainsi que, par une constance exemplaire dans la qualité de sa pratique et de son enseignement, Manon Asselin contribue à façonner de beaux lendemains pour l’architecture au Québec.