Passer au contenu

/ Faculté de l’aménagement

Je donne

Rechercher

Jacques Fisette

Vcard

Professeur honoraire

Faculté de l'aménagement - École d'urbanisme et d'architecture de paysage

Télécopieur : 514 343-2183

Affiliations

Expertises

Jacques Fisette est spécialiste des questions urbaines et de planification dans les pays en développement. Il s’intéresse à la coopération internationale en urbanisme et à l’évaluation des programmes d’aide publique au développement, et étudie en particulier les dimensions foncières de l’urbanisation.

Encadrement Tout déplier Tout replier

Vulnérabilité et stratégies de subsistance des microentrepreneurs et de leurs ménages dans les quartiers populaires du centre de Yaoundé, au Cameroun Thèses et mémoires dirigés / 2018 - 2018
Diplômé(e) : Girard, Christian
Cycle : Doctorat
Diplôme obtenu : Ph. D.
Dynamiques résidentielles dans une ville ouest-africaine : déterminants du statut d'occupation du logement à Lomé (Togo) Thèses et mémoires dirigés / 2017 - 2017
Diplômé(e) : Fiawumor, Senyo
Cycle : Doctorat
Diplôme obtenu : Ph. D.
La vulnérabilité face aux risques environnementaux à Kigali (Rwanda) : enjeux et facteurs Thèses et mémoires dirigés / 2010 - 2010
Diplômé(e) : TSINDA, Aimé
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M. Urb.
Les sources d'incohérences des initiatives de financement du logement social au Nicaragua Thèses et mémoires dirigés / 2009 - 2009
Diplômé(e) : Gruet, Emilien
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M. Urb.
Les dimensions socioculturelles du développement économique : l'Europe, la Chine et la Corée du Sud Thèses et mémoires dirigés / 2008 - 2008
Diplômé(e) : Wu, Zhongwen
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M. Sc.
The impact of tenure regularization programs on household economic behaviour and perspectives on security, values and dreams : a case study in Senegal Thèses et mémoires dirigés / 2007 - 2007
Diplômé(e) : Heeler, Natasha
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M. Urb.
Valeur hédonique des terrains à usage résidentiel unifamilial sur l'île de Montréal Thèses et mémoires dirigés / 2006 - 2006
Diplômé(e) : Özdilek, Ünsal
Cycle : Doctorat
Diplôme obtenu : Ph. D.
The new povetry agenda : change or continuation in international development practice Thèses et mémoires dirigés / 2006 - 2006
Diplômé(e) : Lopez Gerena, Marlihan
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M.A.

Projets de recherche Tout déplier Tout replier

Gouvernance et appropriation locale de développement: au-delà des modèles exportés Projet de recherche au Canada / 2006 - 2010

Chercheur principal : Jacques Fisette
Co-chercheurs : Marc Raffinot

Dans les années quatre-vingt dix, les Institutions financières internationales (IFI) affichaient des objectifs extrêmement ambitieux : redonner aux PED  la maîtrise de leur développement, mieux maîtriser leur développement et les actions entreprises sur leur propre territoire. Dans ce nouveau contexte, la bonne gouvernance entend renforcer la transparence de la prise de décision sur les questions de développement, et favoriser grâce à des processus démocratiques la  prise en main par les acteurs locaux d’une programmation harmonieuse du développement – tout en contournant les aspects explicitement politiques de la prise de décision. L’appropriation vise explicitement à faire des gouvernements les acteurs du futur de leur pays, en leur permettant de choisir leurs politiques de développement. L’insistance sur une appropriation participative met l’accent sur le lien entre les notions d’appropriation et de gouvernance, de manière à ce que les politiques « autonomes » et librement choisies ne soient pas confisquées par une petite élite.

Dans l’ouvrage à paraître en 2010,  l’analyse des changements effectifs issus du nouvel agenda des IFIs, centré sur la gouvernance et appropriation locale, est menée autour de trois thèmes : 1) Gouvernance, appropriation et aide au développement : Les contributions de cette première partie analysent l’initiative renforcée de réduction de la dette pour les pays très endettés et mettent en doute le réalisme de son objectif «d’appropriation » des stratégies du développement par les gouvernements bénéficiaires de l’aide et la société civile. 2) Gouvernance régionale et appropriation locale : Promouvoir l’appropriation et la bonne gouvernance est une chose, mais ceci est-il encore possible au niveau des États-Nations ? Les interrelations croissantes entre les pays, la montée des institutions, des normes internationales et des stratégies globalisées (notamment en ce qui concerne la production des biens publics mondiaux) limitent les marges de manœuvre des États, et en particulier des plus pauvres. Dans ces conditions, est-ce que le soutien aux stratégies continentales autonomes (home grown) comme le nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) ne serait pas plus efficace pour renforcer l’appropriation que des stratégies nationales plus ou moins incapables d’atteindre leurs objectifs ? 3) Décentralisation, gouvernance locale et régulation : Les travaux présentés sous ce thème visent à répondre à la question de la participation qui joue dans le nouveau paradigme comme un élément constitutif à la fois de la gouvernance (redevabilité, transparence) et de l’appropriation (de manière à ce que les politiques autonomes permettent effectivement d’améliorer le sort du plus grand nombre). La décentralisation s’est rapidement imposée comme un instrument central de la participation, engendrant des effets contradictoires.

Ces trois niveaux ne sont pas indépendants. Ils constituent trois angles d’analyse d’une réalité complexe qui permettent, nous l’espérons, d’apporter une contribution à l’approfondissement de l’étude de l’élaboration des politiques de développement, de leur mise en œuvre et de leurs effets, prévus ou imprévus.

Des fonds locaux pour le financement et la gestion des infrastructures et des services urbains en Afrique: le cas du Cameroun Projet de recherche à l’international / 2007 - 2008

Chercheur principal : Jacques Fisette
Co-chercheurs : Émmanuel Ngnikam

À la fin des années 80 devant l'échec des projets urbains menés depuis le début des années 70 par la Banque mondiale dans les PED, les planificateurs urbains ont imaginé une approche nouvelle fondée sur la promotion du secteur privé dans le secteur urbain. Cette approche, plus systémique, devait produire des effets plus importants sur la réduction de la pauvreté et à plus grande échelle sur l'offre de logements et de services urbains que la stratégie antérieure du «self-help». Le secteur des banques commerciales était appelé à jouer un rôle clé dans la fourniture de prêts au logement et aux infrastructures urbaines. Cette approche, inspirée de la vague néolibérale, culminera au «City Summit» d'Istanbul en 1996. Plusieurs donateurs bilatéraux suivront ce mouvement initié par la Banque Mondiale et UN-Habitat, mouvement qui donnera naissance à une nouvelle agence internationale à la fin des années 90, «Cities Alliances».

Le postulat initial était que les banques commerciales et les autres institutions financières prêteuses du secteur formel pouvaient mettre à la disposition des populations pauvres des prêts au logement, que les coûts de transaction seraient moindres et que l'efficacité serait plus grande en comparaison de la performance des institutions publiques des PED très présentes dans le secteur du logement social à partir des années 60, en Afrique en particulier. Les résultats furent décevants. Très rapidement on a observé que les institutions financières formelles étaient très réticentes à prendre des risques même quand il s'agit de gérer des prêts concessionnels partiellement ou entièrement garantis par l'État ou l'aide internationale. La micro-finance est venue combler en partie l'écart entre formel et informel mais avec des limites importantes puisqu'elle ne répond pas aux besoins des plus pauvres incapables d'épargner. Les fonds locaux et communautaires initiés par diverses ONG internationale cherchent à répondre à ce besoin des plus pauvres en appuyant les regroupements de ménages très pauvres en fédération nationale et ainsi tirer profit des subventions qu'offrent ces ONG. En résumé les fonds locaux soulèvent la question de l'efficacité des formes de financement nécessaires pour venir en aide aux différentes catégories sociales et en particulier aux populations les plus démunies des villes des PED, objet principal de la recherche que nous avons effectuée au Cameroun et au Niger.

Publications Tout déplier Tout replier

Fisette, J. (2012). "Quel urbanisme pour les pays du Sud?" In : G. Beaudet, J.P. Meloche et F. Scherrer. Questions d'urbanisme. Paramètres, Presses de l'Université de Montréal.

Fisette, J. (2011) "Quel urbanisme pour les pays du Sud en forte croissance urbaine?". Trames et Presses de l’Université de Montréal, 6 pages.

Fisette, J et M. Raffinot (éd.) (2010) Gouvernance et appropriation locale du développement: Au-delà des modèles importés, Mondialisation et coopération internationale. Presses de l'Université d'Ottawa, Ottawa, 226 p.

Fisette, J (2005) "Formacion en El Norte de técnicos del Sur : Elogio del dialismo en planificacion urbana". Cuademos internacionales de Tecnologia para el desarrollo humano, 8 p.

Fisette, J. (2003) "Transition ville- campagne dans les PED : tergiversations des bailleurs de fonds depuis 5 décennies". in : F. Charbonneau, P Lewis, C Manzagol (ed.), Villes moyennes et mondialisation. Trames et Presses de l'Université de Montréal.

Fisette, J (2001) "Au delà de l'universalisme en planification urbaine: les formateurs du nord face aux praticiens du sud" Numéro sur «Le projet en aménagement» Trames, Université de Montréal, 10 p.

Blary, R, M. Boisvert et J. Fisette (ed.) (1997) Services urbains dans les pays en développement: modèles de gestion. ECONOMICA, Paris.

Recherches et réalisations

Ateliers de formation post-graduée sur le développement local et l'aménagement des villes secondaires africaines (2008-2009). Financement AUF. Rôle: Directeur de projet.

Des fonds locaux pour le financement du logement et des infrastructures au Cameroun (2007 – 2008). TRUST AFRICA. Rôle: Directeur de projet.

Ateliers de formation post-graduée sur le développement local et l'aménagement des villes secondaires africaines (2004-2006). Financement AUF. Rôle: Directeur de projet.

Programme de gestion urbaine au Vietnam – PGU (1998-2004). Rôle: Responsable: Coordonnateur de programme.

Conception de deux programmes de formation en Management municipal et en Gestion financière municipale (1997-2000). PDM- Programme de développement municipal- Cotonou Bénin. Rôle: directeur de projet.

Communications Tout déplier Tout replier

Fisette, J (2013) L'État et l'accès au logement : réflexions sur le modèle canadien et sa transférabilité vers les pays du Sud. Séminaire de doctorat Faculté d'architecture et d'urbanisme Université de Sao Paulo, 28 novembre 2013.

Fisette, J. (2013) Learning housing and urban policy from other countries: is learning always a voluntary choice? Conference IPPUR, Université fédérale de Rio de Janeiro, 17 octobre 2013.

Fisette, J. (2012) La cohabitation dans les projets de mixité sociale programmée à Montréal. Colloque Semana de planejamento urbano e regional, Rio de Janeiro, 13 novembre 2012.

Fisette, J. (2011) Quel urbanisme pour les pays du Sud à forte croissance urbaine? Colloque Métropoles des Amériques, Entretiens Jacques-Cartier, 4 octobre 2011.

Fisette, J. (2009) Informalité urbaine, formalisation foncière et développement. Colloque coopération internationale ACFAS – Ottawa Juin 2009.

Fisette, J. (2006) Cinq questions sur l'efficacité de l'aide au développement urbain. Congrès association canadienne des sciences humaines – Colloque Villes, décentralisation.

Informations supplémentaires

Consultez cette fiche sur :