Passer au contenu

/ Faculté de l’aménagement

Je donne

Rechercher

Georges Adamczyk

Vcard

Professeur titulaire

Faculté de l'aménagement - École d'architecture

Pavillon de la Faculté de l’aménagement local 2018

georges.adamczyk@umontreal.ca

514 343-6835

Télécopieur : 514 343-2455

Études libres (Histoire et théories de l'architecture)
1983 , Aménagement , Architectural Association (Royaume-Uni)

Maîtrise (Aménagement - histoire et théories)
1982 , Aménagement , Université de Montréal (Canada)

Baccalauréat (Spécialisé en design 3D)
1973 , Design , Université du Québec à Montréal (Canada)

Études en (Arts décoratifs)
1964 , Arts visuels et médiatiques , Académie Mallebranche (France)

Études préparatoires (1960-1963)
1963 , Génie électrique et génie électronique , École d'ingénieur, École d'électricité industrielle de Paris (E.E.I.P.) (France)

Biographie

Georges Adamczyk est professeur titulaire à l'École d'architecture de l'Université de Montréal et il en a été le directeur de juin 1999 à juin 2007. Il est chercheur au Laboratoire d’étude de l’architecture potentielle (LEAP). Auparavant, depuis 1977, il était professeur au département de design de l'Université du Québec à Montréal. Designer de formation, diplômé de l’UQAM, il détient aussi une maîtrise en aménagement (histoire et théories de l’architecture) de l'Université de Montréal. À l’université du Québec à Montréal, il fut successivement directeur du programme de Design de l'environnement (1977-1982), directeur intérimaire du programme d'Histoire de l'art (1982-1983) et directeur du département de design aujourd’hui École de design de l’UQAM (1984-1989). De 1992 à 1999, il a dirigé le Centre de design de l'UQAM, un lieu d'exposition et de débats, consacré à la ville, à l'architecture, au paysage, aux objets et à la communication graphique. Il est co-fondateur de la revue SILO dédiée à l’architecture moderniste et qui fut publiée par Studio Cube au cours des années 90. Il a aussi été membre du comité de rédaction de la revue ARQ Architecture Québec pendant près de dix années. Il est membre du comité d’orientation pédagogique du conservatoire d’art dramatique de Montréal. Il participe à des concours d’architecture, agit régulièrement comme conseiller sur des projets d'intérêt public, siège sur des jurys de concours tant à l'échelle de la ville qu'à celle des objets industrialisés. Il est l'auteur de plusieurs articles, communications, publications et expositions portant sur l'architecture et le design au Canada.

Georges Adamczyk a été l'un des organisateurs du colloque Architecture et identité culturelle à Montréal en 1983, sous la direction de Kenneth Frampton, et co-directeur de la Rencontre Le Corbusier à l'UQAM en 1987. Il a contribué à l'ouvrage Installations architecturales publié par le Centre canadien d'Architecture en 1999. Pour la Biennale de Montréal, il a conçu l’exposition et produit l’ouvrage Maisons-Lieux / Houses-Places (2000-2004). Il a agi comme conservateur invité de l’exposition Objets trouvés conçue et réalisée par Saucier + Perrotte pour le pavillon du Canada à la Biennale de Venise en 2004. Il a été invité récemment à contribuer à deux publications importantes : Substance over Spectacle, ouvrage dirigé par Andrew Gruft (2005) et Guide de l’architecture contemporaine de Montréal par Nancy Dunton et Helen Malkin (2008). Au sein du Leap à l’École d’architecture, il collabore à la première grande recherche disciplinaire menée sur Les concours d’architecture au Canada depuis 1940.

Lire plus…

Affiliations

Programmes d’enseignement

  • Baccalauréat en architecture – Aménagement Environnement et développement durable

Cours donnés

  • ARC1802 Intégration 2
  • ARC2011 Atelier d'architecture 3
  • ARC3017 Projet d'architecture 1

Expertises

Georges Adamczyk est spécialiste de l’histoire et de la théorie de l’architecture et notamment du mouvement moderne. Il s’intéresse également à l’architecture urbaine, aux concours et aux expositions d’architecture ainsi qu’à la critique architecturale. Ses recherches concernent aussi la pédagogie du projet architectural. Il contribue régulièrement aux travaux de recherche du Laboratoire d'étude de l'architecture potentielle (LEAP).

Responsabilités et rayonnement Tout déplier Tout replier

Responsabilités administratives
  • Responsable du programme des échanges internationaux
  • Responsable des admissions et du suivi des études au premier cycle

Encadrement Tout déplier Tout replier

Finding the idea of home Thèses et mémoires dirigés / 2016 - 2016
Diplômé(e) : Pirie, Shannon
Cycle : Doctorat
Diplôme obtenu : Ph. D.
L’architecture engagée du «Case Study House Program» de la revue Arts and Architecture de 1945 – 1966 : une confluence génératrice Thèses et mémoires dirigés / 2012 - 2012
Diplômé(e) : Carbone, Carlo
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M. Sc. A.
Dispositifs architecturaux et expérience spatiale de la ville: le cas de l'installation architecturale Thèses et mémoires dirigés / 2009 - 2009
Diplômé(e) : Lévesque, Carole
Cycle : Doctorat
Diplôme obtenu : Ph. D.
Les dispositifs architecturaux reliés à l'extension spatiale Thèses et mémoires dirigés / 2004 - 2004
Diplômé(e) : Prud'homme, Gilles
Cycle : Maîtrise
Diplôme obtenu : M. Sc. A.

Projets de recherche Tout déplier Tout replier

L'architecture scolaire en centre-ville comme espace de recherche-création Projet de recherche au Canada / 2018 - 2022

Chercheur principal : Anne Cormier
Co-chercheurs : Jean-Pierre Chupin , Georges Adamczyk
Sources de financement : CRSH/Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
Programmes de subvention : PV153480-Subventions de développement Savoir

Architectural quality for cultural institutions in Canada: shifting definitions within awards of excellence Projet de recherche au Canada / 2017 - 2022

Chercheur principal : Jean-Pierre Chupin
Co-chercheurs : Georges Adamczyk , Carmela Cucuzzella , David Theodore
Sources de financement : CRSH/Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
Programmes de subvention : PVXXXXXX-Subvention Savoir

Le projet d’architecture comme dispositif culturel aux interfaces critiques de la création, de la qualité, de la durabilité et de l'urbanité Projet de recherche au Canada / 2016 - 2021

Chercheur principal : Jean-Pierre Chupin
Co-chercheurs : Denis Bilodeau , Pierre Boudon , Nicholas Roquet , Anne Cormier , Georges Adamczyk , Cynthia Hammond , Carmela Cucuzzella , Louis Martin , Louise Pelletier , David Theodore
Sources de financement : FRQSC/Fonds de recherche du Québec - Société et culture (FQRSC)
Programmes de subvention : PVXXXXXX-(SE) Programme Soutien aux équipes de recherche - Stade de développement : Renouvellement

THEORIES ET PRATIQUES CONTEMPORAINES DU PROJET D'ARCHITECTURE A L'EPREUVE DES NOUVEAUX ENJEUX DE L'ENVIRONNEMENT BATI Projet de recherche au Canada / 2012 - 2017

Chercheur principal : Jean-Pierre Chupin
Co-chercheurs : Denis Bilodeau , Pierre Boudon , Jacques Lachapelle , Nicholas Roquet , Anne Cormier , Pierre Boyer-Mercier , Georges Adamczyk , Carmela Cucuzzella , Louis Martin
Sources de financement : FRQSC/Fonds de recherche du Québec - Société et culture (FQRSC)
Programmes de subvention : PVXXXXXX-(SE) Programme Soutien aux équipes de recherche - Stade de développement : Fonctionnement

Conflit des interprétations analogiques et jugement architectural dans les concours publics canadiens (1984-2004) Projet de recherche au Canada / 2009 - 2012

Chercheur principal : Jean-Pierre Chupin
Co-chercheurs : Georges Adamczyk

À partir d’un corpus de concours publics organisés au Canada entre 1984 et 2004, cette recherche a pour objectif de contribuer à la reconnaissance du « problème du jury » et des transactions de type analogique qui permettent d’en rendre compte. Cette explicitation des paramètres et des critères du jugement architectural, part d’une analyse de « conflits d’interprétations » rapportés aux théories de l’argumentation faisant de l’analogie un véhicule cognitif, et un support discursif prédominant pour la compréhension de ce mode d’«anticipation opératoire» qu’est le projet d’architecture, d’urbanisme ou de paysage. Il s’agit à la fois de construire un modèle théorique et de concevoir, puis de mettre à l’épreuve, une grille d’analyse permettant d’évaluer la capacité des différents types de concours canadiens à prendre en compte l’impact des analogies sur le jugement. C’est un processus temporel distinguant ce qui se formule et se conçoit avant, pendant et après le jury qu’il s’agit de modéliser, avant de proposer d’éventuelles modifications des procédures administratives. Les retombées scientifiques de cette recherche visent la théorie de l’argumentation analogique et celle du jugement architectural, mais l’histoire des concours et celle de l’architecture contemporaine devraient également bénéficier de ce programme scientifique, tout comme l’aide à la décision des administrateurs publics et la formation permanente des organisateurs de concours dans divers domaines de la conception et de la création.

Co-chercheur : Pierre Bourdon, professeur honoraire et chercheur associé 

Laboratoire d'étude de l'architecture potentielle Projet de recherche au Canada / 2004 - 2012

Chercheur principal : Jean-Pierre Chupin

Fondation du Laboratoire d'étude de l'architecture potentielle (2004-2008)

Les activités de recherche du L.E.A.P se situent dans le cadre général des études architecturales et reposent sur l’étude conjointe des multiples dimensions (historiques, cognitives, culturelles et réflexives) constitutives du projet d’architecture. Le programme de recherche de notre laboratoire consiste en l’observation, la documentation et l’analyse des démarches contemporaines de conception du projet en architecture, dans le contexte canadien et dans le contexte culturel québécois en particulier, en se concentrant plus particulièrement sur l’étude des projets conçus en situation de concours.

Pour ce faire, nous considérons les projets d’architecture et d’urbanisme conçus dans trois situations différentes et donnant lieu à trois corpus de données : situation professionnelle, situation de recherche création et situation pédagogique.

Les 4 axes de notre programmation de recherche sont :

Axe 1. Documentation numérique raisonnée et analyse de projets d’architecture et d’urbanisme

Axe 2. Histoire critique de l’architecture canadienne contemporaine

Axe 3. Développement de travaux de recherche – création

Axe 4. Développement de dispositifs pédagogiques pour l’enseignement du design architectural et le support des pratiques réflexives en aménagement.

Théories et pratiques du projet d'architecture contemporain (renouvellement de financement – 2008-2012)

Notre programmation scientifique a fait l’objet d’une restructuration en 2007 et comporte désormais 3 axes de recherche fondamentale (Théorie, Histoire et Analyse), 3 axes de recherche appliquée (Création, Diffusion et Critique) et un 1 axe d’intégration pédagogique à l’articulation entre les enjeux disciplinaires et professionnels.

Trois  axes de recherche fondamentale (ou disciplinaire) :

Axe A : Théorie du projet (Responsable : Jean-Pierre Chupin)

  • Théories contemporaines du projet (Chupin + Bilodeau + Boudon)
  • Imaginaires du territoire et théories de la réflexivité en architecture (Bilodeau)
  • Théories de l’analogie en architecture (Chupin + Boudon)
  • Théories du patrimoine en architecture (Lachapelle)
  • Sémantique de l’édification et du territoire (Boudon + Bilodeau)

Axe B : Histoire du projet (Resp. : Jacques Lachapelle)

  • Histoire de l’architecture canadienne moderne (Lachapelle + Adamczyk)
  • Histoire de l’architecture québécoise contemporaine (Bilodeau + Chupin)
  • Histoire des pratiques du concours en architecture (Chupin, Bilodeau)

Axe C : Analyse du projet (Resp. : Denis Bilodeau

  • Analyses génétiques et comparatives en architecture (Bilodeau + Chupin)
  • Analyses du projet urbain (Adamczyk + Boyer-Mercier)
  • Analyses sémiotiques (Boudon)

Trois axes de recherche appliquée (ou de recherche création) :

Axe A : Création du projet (Resp. : Anne Cormier)

  • Logement social et recherche création (Cormier, Pearl, Adamczyk, Lachapelle, Chupin)
  • Développement de prototypes dans le domaine de l’architecture responsable (développement durable) (Pearl, Cormier)
  • Interfaces entre création architecturale et création littéraire (Chupin, Cormier, Boudon)

Axe B : Diffusion du projet (Resp. : Pierre Boyer-Mercier. Diffusion de l’architecture québécoise construite (Boyer-Mercier, Adamczyk, Cormier, Bilodeau)

  • Diffusion de l’architecture potentielle (Catalogues de concours) (tous les chercheurs)

Axe C : Critique du projet (Resp. : Georges Adamczyk)

  • Critique de l’architecture contemporaine (Adamczyk + Boyer-Mercier)
  • Critique des normes environnementales et de leur application concrète en architecture (Pearl + Boyer-Mercier)
  •  Critique des normes patrimoniales et de leur relation à la création en architecture (Lachapelle, Cormier)

Un  axe articulant recherche fondamentale et recherche appliquée : Intégration pédagogique (Resp. : Daniel Pearl et Jean-Pierre Chupin)

Co-chercheur : Louis Martin, professeur, UQÀM

Innover et conserver, créer l'architecture contemporaine au risque du patrimoine Projet de recherche au Canada / 2005 - 2008

Chercheur principal : Jacques Lachapelle
Co-chercheurs : Denis Bilodeau , Georges Adamczyk , Pierre Boudon , Jean-Pierre Chupin

Intitulée «Conserver et innover : au risque du patrimoine», cette recherche portait au départ sur les concours d’architecture en étant centrée sur la question de l’identité. Pour les Canadiens, la question du patrimoine constitue un enjeu important pour la planification des villes et des territoires. Par ailleurs, les architectes souhaitent, pour leur part, faire valoir la créativité. Or, la réception du public devant l’innovation, souvent positive, reste parfois contenue, voire méfiante. La recherche vise donc à contribuer à la nécessaire réflexion sur cette dualité et à faire valoir les approches de conception des architectes.

Un premier volet a été réalisé en ce sens, permettant ainsi de nourrir la banque de données du Catalogue Canadien des Concours. Néanmoins, menée promptement, cette étude a permis d’identifier des pistes d’analyse qui demandaient à être vérifiées avec un autre corpus. Cette procédure de validation n’avait pas été prévue initialement. Une seconde étude a donc été menée sur les cas montréalais, étant donnée le fait que Montréal a adopté un plan d’urbanisme qui met l’emphase sur le patrimoine et que plusieurs architectes ont explorée un imaginaire patrimonial original. Une cinquantaine d’études de cas supplémentaires ont été réalisées. Dans la foulée de ce travail, de nouvelles questions ont émergé sur : le rôle des administrations publiques ; les processus de consultations publiques et la délicate question du consensus ; et, sur une note plus théorique, la définition du patrimoine.

En termes de retombées, la subvention a permis à deux étudiants  (Mathieu Pomerleau ; Imen Ben Jemia) de faire des études sur des thèmes directement liés au sujet de la recherche, facilitant le succès dans leurs études. Ils ont également pu, avec l’aide financière obtenue, participer à des colloques nationaux et un international. Ils ont également publié leurs propres articles. Les nombreux étudiants en architecture qui ont aussi été engagés en ont aussi profité pour enrichir leur formation. Par ailleurs, un rapport qui présentera la situation montréalaise et les 53 études de cas est sous le point d’être terminé et sera soumis à un éditeur. Enfin, dans le prolongement de la recherche, il n’y a pas de doute que l’expertise développée a contribué à : nourrir la réflexion présentée dans des mémoires lors de consultations publiques ; d’être invité à participer à des charrettes d’architecture ; d’être dorénavant responsable de l’orientation «Conservation de l’environnement bâti» dans le programme de maîtrise en architecture ;  et d’établir des collaborations avec la Ville de Montréal que ce soit pour la publication des Cahiers de bonnes pratiques ou pour des réflexions sur des secteurs patrimoniaux comme celui du boulevard Saint-Laurent dans le cadre d’un atelier. Chaque fois que c’était pertinent, cette recherche était mentionnée mais ces activités parallèles et complémentaires nourries par l’étude et qui nourrissent l’étude, ne sont pas mentionnées dans le volet contribution du présent formulaire. Autrement dit, la subvention a donc eu un effet de synergie qui dépasse les contributions directes demandées ici, dans l’évaluation de l’impact de l’aide financière obtenue.

Co-chercheur : Susan D Bronson, architecte

Le logement social comme espace de création, d'innovation et de critiques dans les centres-villes canadiens Projet de recherche au Canada / 2005 - 2008

Chercheur principal : Anne Cormier
Co-chercheurs : Georges Adamczyk , Jean-Pierre Chupin , Jacques Lachapelle

Cette recherche/création vise à explorer les idées nouvelles que peut engendrer le logement social en centre-ville dans le contexte canadien. Elle est articulée autour de deux concours d'idées organisés par le LEAP et s'adressant à des étudiants de 2ème cycle en architecture et inscrits dans des universités canadiennes. Elle leur permet de participer activement à la formulation de propositions originales et de profiter des différents niveaux de reflexivités liés au processus de création architecturale en situation de concours. Cette recherche création doit engager une réflexion collective sur la ville, sur l'habitation et sur le potentiel culturel du logement social.

Publications Tout déplier Tout replier

Publications et articles choisis

Adamczyk G., Comment être moderne et contemporain à la fois ? In Jacques Plante et Nicholas Roquet, «Architectures d’exposition», Publications du Québec, avril 2016

Adamczyk G., Final Cut, in Jean-Pierre Chupin et Al., direction, «Architecture Competitions and the Production of Culture, Quality and Knowledge», Potential Architectural Books, 2015, p.379-393

Adamczyk, G. À flanc de montagne, ARQ Architecture Québec no168, 2014, pp.16-19

Adamczyk, G. 2013. Une remarquable vue en coupe de toutes les tendances, D'A, n˚216.

Adamczyk, G. 2013. Des idées, du vinyle et de jeux, CCC.

Adamczyk, G. et François Giraldeau. 2012. L'air de la modernité, in Grenier N. et Ottaviano N., direction, La tour métropolitaine, ENSA Paris-Belleville.

Adamczyk, G. 2011. Le concours d'architecture comme mise en scène, in Plante. J., direction, Architecture et spectacle au Québec, Publications du Québec.

Adamczyk, G. Adamczyk, G. et Camille Crossman. 2011. Qu'est-ce qu'un bon critère qualitatif ?,ARQ Architecture Québec, n˚154.

Adamczyk, G. 2011. Construire pour réfléchir, ARQ Architecture Québec, n˚154.

Adamczyk, G. 2010, À quoi sert le contexte ? Une question critique en architecture, in Morrisset k. L. et Breton M-È., direction, La ville objet et phénomène de représentation, PUQ.

Adamczyk, G. 2009. Une bibliothèque pour la ville, CCC.

Adamczyk, G. 2009. La beauté des formes utiles, ARQ Architecture Québec, n° 151.

Adamczyk, G. 2009. Les prototypes modernes de logements collectifs à Londres : un patrimoine d'idées construites à revisiter, ARQ Architecture Québec, n°149.

Adamczyk, G. 2008. Architectures montréalaises, in Dunton, N. et Malkin, N., Guide de l'architecture contemporaine de Montréal, Presses de l'Université de Montréal.

Communications Tout déplier Tout replier

Communications diverses

«La contribution M. W. Kagan au projet urbain», Table ronde UQAM, 2012.
«Michel W. Kagan et le Québec», colloque «être et transmettre», ENSA Paris-Belleville, 2011.
«À quoi sert le contexte ?», dans le cadre du colloque international : «La ville, objet et phénomène de représentation» à l'Université du Québec à Montréal, 2009.
«Les 50 ans de ARCOP», Centre Canadien d'architecture, 2008.

Expositions

Coordonnateur pour les expositions : «Éric Gauthier, architecte - Le désir du neutre », commissaire D. Bilodeau et «Modernity at risk», commissaire locale T. Poldma. 2012 et 2011.

Prix et distinctions

    • Membre honoraire de l'Association des designers industriels du Québec (ADIQ)

Informations supplémentaires

Nouvelles

Consultez cette fiche sur :