Passer au contenu

/ Faculté de l’aménagement

Je donne

Rechercher

Chaire Fayolle-Magil Construction

Chaire de recherche philanthropique

Responsables :

Personne contact : gonzalo.lizarralde@umontreal.ca

Web : Site Web de l’unité de recherche

Web : Compte twitter

Web : Profil Facebook

Information : 514 343-7420

Télécopieur : 514 343-2455

Programation
Cette programmation de recherche vise à identifier, analyser et développer des approches exemplaires pertinentes en matière d’architecture durable au Canada et ailleurs. Elle reconnait que plusieurs travaux (et un grand nombre d’efforts) sont déjà consacrés à l’étude en profondeur des technologies constructives, de la performance du bâtiment, de la durabilité urbaine, des méthodes de conception, des pratiques collaboratives et participatives, des modes de réalisation, des outils de modélisation et de beaucoup d’autres aspects du domaine de la construction. 

En revanche, peu de travaux pratiques et théoriques sont souvent réalisés sur les relations qui existent entre ces aspects de la pratique, et entre les concepts théoriques qui les expliquent. Ainsi, beaucoup plus de travaux sont consacrés à l’étude des aspects techniques de la pratique qu’à la compréhension, par exemple : 

  • Des interfaces entre l’échelle du bâtiment et l’échelle urbaine; 
  • Des relations entre divers types de technologies constructives (par exemple, entre la construction en bois et la maçonnerie); 
  • Des relations entre les outils de modélisation (type BIM) et les modes de réalisation du projet de construction; 
  • Des interdépendances entre la performance anticipée des bâtiments et les usages réels de ceux-ci. 

De cette façon, malgré le fait qu’un consensus existe sur l’importance d’adopter une approche systémique aux études sur l’architecture, la construction et la durabilité, l’analyse de ces relations, ces interfaces et ces interdépendances reste souvent insuffisante.

En réponse à cette lacune théorique et pratique, la programmation de la Chaire vise à examiner les interfaces existantes entre les éléments des systèmes complexes dans le domaine de la construction. Cela inclut les relations entre les objets physiques (par exemple, les sous-systèmes constructifs ou les technologies constructives), les humains (les acteurs du projet, les usagers, les occupants, les donneurs d’ouvrage et autres parties prenantes) et les processus (tels que les méthodes de réalisation, les stratégies de maitrise d’ouvrage ainsi que, et les mécanismes de collaboration ou de participation). 

Cadre théorique
Cette programmation se trouve à l’intersection des domaines de l’architecture, de la construction et de la durabilité. Elle s’intéresse aux relations entre les corpus des connaissances sur le projet d’architecture, sur l’art de construire et sur le paradigme de la durabilité. Sa valeur réside dans l’articulation de ces trois domaines de recherche et non pas dans l’approfondissement des connaissances dans l’un d’eux. 

La programmation reconnait que les relations entre les éléments des systèmes complexes peuvent être analysées à travers trois lentilles : les performances du projet (faire mieux), les processus nécessaires pour créer le projet (bien faire) et l’éthique du projet (faire bien). Ainsi, les relations entre les éléments peuvent être considérées simultanément comme objets de réflexion sur la performance du produit final, sur les processus de réalisation de ce produit final et sur l’éthique de l’action. Ces lentilles permettront d’examiner les enjeux de responsabilité de l’acteur du projet envers la société, la nature et l’œuvre architecturale elle-même. 

Cette approche transversale nous permettra de dépasser les approches dogmatiques à la durabilité (le « greenwashing » ou l’obsession sur la performance énergétique, par exemple) et elle nous permettra aussi de construire des liens entre divers corpus de connaissances ou plusieurs études détaillées réalisées par d’autres institutions de recherche. La programmation vise donc à « problématiser » davantage les résultats de recherche disponibles ainsi que leur mise en application dans des projets d’architecture et de construction. 

Les études sur ces relations peuvent être groupées dans trois axes de contributions scientifiques et pratiques énoncés dans l’entente de création de la Chaire:

Équipe

Axes de recherche

Nouvelle architecture de qualité et rénovation du cadre bâti existant
Cadre bâti résilient au Canada et ailleurs
Méthodes et outils pour la collaboration et l’innovation

Affiliations

  • Fayolle Canada
  • Magil Contruction

Expertises

  • Aménagement
  • Environnement et développement durable
  • Sciences sociales et humaines
  • Canada

Informations supplémentaires

Consultez cette fiche sur :