Passer au contenu

/ Faculté de l’aménagement

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Experts en : Figuration et représentation

CATROS, Aurélien

Doctorant

Résumé de thèse : L’évolution des modes de conception à l’ère numérique questionne la nature même du travail de l’architecte dans sa relation aux outils de communication, de traitement de l’information, ou de représentation de l’espace.
Ce projet de recherche doctorale interroge les processus numériques de conception architecturale à travers la modélisation des données du bâtiment ainsi que ses avatars construits, lesquels sont de plus en plus présents au sein du paysage architectural contemporain.
Les modélisations successives réalisées lors processus de conception sont autant d’itérations qui permettent l’évaluation de la qualité du projet et donc son évolution autant qu’ils la contraignent. Pour ce faire, les modélisations numériques, dont notamment le « building information modeling », vont utiliser différentes simulations informatiques chargées de modifier l’appréciation du projet, notamment par son concepteur, et donc sa forme finale. Une première question de recherche se formulerait ainsi :
Comment les pratiques numériques de modélisation des données du bâtiment contribuent-elles à redéfinir les critères d’évaluation de la qualité du projet d’architecture ?
Pour contribuer à une réponse, notre recherche doctorale devra au préalable identifier les critères d’évaluation de la qualité architecturale qui se prêteront le mieux à la démarche comparative que nous envisageons, ainsi que les méthodes d’évaluation rattachées à ces critères tant dans une perspective pratique que théorique. À l’aide d’une analyse comparée de modélisations scientifiques, de modélisations numériques de projets d’architecture et de modélisations vidéo-ludiques, la présente recherche proposera d’établir une catégorisation des différents facteurs d’évaluation de la qualité qui se révèleraient spécifique à la conception du projet d’architecture à l’ère numérique.

Lire plus…

Profil complet

Chupin, Jean-Pierre

CHUPIN, Jean-Pierre

Professeur titulaire

Sujets de recherche

  • Documentation numérique et analyse comparative des concours d'architecture, d'urbanisme et de paysage au Canada et en Europe.
  • Analyse comparative de la qualité architecturale au filtre des prix d'excellence
  • Histoire et théorie de l'architecture.
  • Raisonnement analogique, construction des métaphores et pratiques cognitives du projet d'architecture (en situation professionnelle ou en situation pédagogique).
  • Pratiques du jugement architectural (jurys de concours).
  • Création et innovation dans les disciplines du projet (théories de la conception et du "design thinking").
  • Études portant sur le rapport au corps en architecture et en paysage.
Lire plus…

Profil complet

Latek, Irena

LATEK, Irena

Professeure titulaire

Irena Latek dirige le laboratoire de recherche-création medialabAU depuis sa fondation en 2001. Les travaux du medialabAU, présentés sous forme de vidéos et d’installations, cherchent à voir et à comprendre les mutations de la ville contemporaine en interrogeant la conception numérique et la figuration en architecture. Ils s’intéressent en particulier à la dimension culturelle et politique de l’espace public. Faisant du mouvement le premier niveau de la pensée du projet, medialabAU cherche à construire le sens de l'espace à l'aide d'outils considérés non conventionnels pour la discipline de l'architecture, essayant par-là d'élargir le territoire du projet et d'enrichir la palette de ses moyens. Irena Latek est également membre fondateur du iACT (institut Arts Cultures et Technologies) créé en 2008 à l'Université de Montréal et a dirigé de 1997 à 2000 l'Institut de recherche en histoire de l'architecture (IRHA), organisme interdisciplinaire de l'Université de Montréal, l'Université McGill et du Centre Canadien d'Architecture.

Lire plus…

Profil complet

Raynaud, Michel Max

RAYNAUD, Michel Max

Professeur agrégé

Michel Max Raynaud comme directeur de l’Observatoire Ivanhoé Cambridge du développement urbain et immobilier travaille sur les grands programmes urbains, leur montage et leur impact (Programme CODEX).

Dans le cadre de RESAUD avec ONU Habitat (Réseau d’Échanges Stratégiques pour une Afrique Urbaine Durable) qui travaille en partenariats contractuels avec les gouvernements et les universités à améliorer la gouvernance urbaine des sécurités urbaines (foncières, habitat, environnementales, publiques et d’accès aux services de base). Ses intérêts de recherche portent : 1/ sur les parties prenantes (citoyennes, politiques et entrepreneuriales) et leur rôle les programmes urbains ; 2/ sur les sécurités urbaines dans les espaces publics et 3/ sur les enjeux et les défis de la gouvernance métropolitaine dans les pays développés et en développement.

Au cours de sa carrière professionnelle il mené parallèlement des recherches sur la typo-morphologie, sur les courants théoriques en urbanisme, sur la sémiologie en architecture et en urbanisme et sur l’histoire de l’architecture et de l’urbanisme.

Depuis 2014, Michel Max Raynaud, dans le cadre de sa collaboration avec ONU Habitat, a participé à la rédaction du Nouveau Programme pour les Villes des Nations Unies (Nouvel Agenda urbain), adopté en octobre 2016 à Quito (Équateur) lors des rencontres de Nairobi, de Genève, de New York, de Dakar, de Guadalajara et de Montréal ; et a participé aux premiers travaux de mise en œuvre du Nouveau Programme pour les Villes du Governing Council (GC26) of the United Nations Human Settlements Programme (UN-Habitat) en mai 2017 à Nairobi (Kenya).

Lire plus…

Profil complet

Vallée, Marie-Josèphe

VALLÉE, Marie-Josèphe

Professeure agrégée

Les intérêts de recherche de Marie-Josèphe Vallée s’inscrivent à l’intérieur de la théorie de l’art, du design et de l’architecture et de la lecture de notre culture contemporaine. Elle explore la perte de la spécificité d’un genre artistique par rapport à un autre : la peinture se nourrit de musique, la sculpture tend vers l’architecture, l’œuvre perd sa grille spécifique d’évaluations. Le projet rentre dans sa pleine "qualité" contemporaine de foisonnement formel, esthétique et conceptuel.

Elle s’intéresse particulièrement au domaine des théories esthétiques appliquées au design d’intérieur.

Lire plus…

Profil complet