Passer au contenu

/ Faculté de l’aménagement

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Experts en : Environnement et développement durable

Abrassart, Christophe

ABRASSART, Christophe

Professeur agrégé

Christophe Abrassart développe quatre champs de recherche reliés entre eux :

  1. Prospective et conception innovante de la ville durable au XXle siècle : ateliers de prospective stratégique et de codesign prospectifs appliqués à la ville ;  théorie C-K en design urbain ; Smart-City et City Remix ; éthique de l'intelligence artificielle dans la ville du futur ; co-design de nouveaux lieux urbains (campus universitaires, bibliothèques, gares, places et parcours actifs) ; écosystèmes d’acteurs innovants (projet Je Fais Mtl); synergies entre design et urbanisme sur l’économie circulaire et les nouvelles mobilités ; controverses territoriales ; éthique prospective. Activités  menées avec le Lab Ville Prospective (Faculté de l’aménagement), la Déclaration de Montréal sur l'IA responsable et le Groupe MosaiC (HEC Montréal).
  2. Design durable et transition écologique : écocodesign de systèmes de produits-services (PSS) et de styles de vie durables ; écodesign et économie circulaire ; nouvelles mobilités durables ;  design de la transition vers une société faible en carbone ; systèmes de management de l’écodesign et "virage vert" des entreprises ; pilotage des champs d’innovation du développement durable dans l'industrie. Professeur associé au CIRAIG (Chaire internationale sur le cycle de vie de l'École Polytechnique de Montréal). 
  3. Théories du design : théorie du codesign ; design et politiques publiques; design et réception ; design et littérature ; critical design ; design social ; design de services innovants ; design et subjectivation (Foucault) ; design et identité narrative (Ricœur) ;  design et éthique ; éthique de l'Intelligence artificielle et de l'Internet des Objets. Activité développée avec le Lab Ville Prospective, le Groupe design ∩ société (GDS) et le Centre de Recherche en Éthique (CRÉ).
Lire plus…

Profil complet

Alexakis, Konstantinos

ALEXAKIS, Konstantinos

Professeur adjoint

Ses recherches se concentrent sur l’histoire, la théorie et la pratique de l’architecture de paysage ainsi que sur la cognition environnementale. Ses travaux s'appuient sur des sources historiques (textes, dessins et vestiges d'environnements bâtis) pour examiner les processus qui façonnent nos milieux de vie et les expériences quotidiennes des populations qui les utilisent.

Il étudie actuellement comment les interactions des Montréalais avec la nature influencent leurs préférences et leurs choix résidentiels. À partir de cette étude, il établira un cadre pour la construction et la gestion de la nature urbaine qui peut mieux satisfaire les besoins des gens et limiter leur déplacement vers les banlieues et la campagne.

Lire plus…

Profil complet

Ben Youssef Zorgati, Imen

BEN YOUSSEF ZORGATI, Imen

Professeure agrégée, Directrice de département

Son travail de recherche s'inscrit à l'intersection de l'aménagement et des sciences humaines et sociales. Elle s'intéresse aux espaces de vie, aux matériaux qui leur donnent corps et aux pratiques et techniques constructives dans une perspective sémiotique, écologique et anthropologique. Elle s'intéresse également aux pratiques et au processus de design en tant que processus intellectuels, artistiques, sociaux et politiques et vise à les améliorer dans la recherche fondamentale et la recherche création. Ses objectifs de recherche portent sur : la matérialité du design, sur les qualités sensorielles, culturelles et écologiques des matériaux utilisés. Par une vision interdisciplinaire, elle s'engage dans la promotion de la recherche en design mettant en lumière l'évolution de la conception des environnements bâtis par une approche écosociale. 

Lire plus…

Profil complet

Castonguay-Rufino, Paloma

CASTONGUAY-RUFINO, Paloma

Doctorante, Auxiliaire d'enseignement (étudiant/e)

Titre de la recherche : De la ruine à la ressource patrimoniale: redéfinition des vestiges postindustriels urbains canadiens par le projet de réutilisation architecturale

Résumé : Les grandes régions métropolitaines du Canada sont confrontées au phénomène des vestiges postindustriels urbains: Montréal et le Silo n°5, Toronto et le Dominion Wheel and Foundries Manufacturing Complex, Vancouver et le quartier de False Creek Flats, Calgary et la Calgary Brewing and Malting, Ottawa-Gatineau et l’usine E.B. Eddy. Certains de ces lieux sont d’intérêt patrimonial, tandis que d’autres sont situés sur des sites reconnus, alors que tous sont à l’abandon. En l’absence d’un inventaire national exhaustif et de critères appropriés, ce type de patrimoine demeure figé dans une zone grise. Comment les anciennes usines peuvent-elles contribuer à accueillir la vie en ville au 21e siècle? La présente recherche pose l’hypothèse du projet d’architecture et de développement local comme outil pour l’atteinte des objectifs de justice environnementale et sociale et ce, par la requalification des vestiges postindustriels urbains.

Ce projet de recherche doctorale contextualise le phénomène des vestiges postindustriels urbains à travers le Canada dans une perspective d’action climatique et de justice sociale par l’architecture. Pour ce faire, elle propose un cadre comparatif pour la reconnaissance de nouveaux critères définissant le patrimoine dans l’environnement bâti et établit la typologie architecturale des vestiges postindustriels urbains au Canada et leur potentiel de transformation en termes d’action climatique et de contribution durable à la société. Par la réutilisation des vestiges postindustriels urbains, comment les pratiques du projet d’architecture peuvent-elles constituer des pratiques d’action climatique et de justice sociale?

Les principaux objectifs sont les suivants 1) Comprendre la portée des valeurs du patrimoine industriel (culturel, historique, environnemental, technologique, politique, économique, social et esthétique); 2) Définir une typologie des vestiges industriels urbains en termes de réutilisation dans une perspective d’action climatique et de justice sociale; 3) Construire un cadre théorique comparatif et interculturel qui fournit des critères pour la reconnaissance des valeurs du patrimoine industriel.

Lire plus…

Profil complet

Cossu, Mauro

COSSU, Mauro

Doctorant, Auxiliaire d'enseignement (étudiant/e)

Projet de recherche doctoral

« L'art et la culture locales comme infrastructure territoriale : Le cas du Festival do Boi-Bumbá dans le contexte fragile de Parintins au Brésil. » (titre provisoire)

Parintins est internationalement reconnue pour le Bumba Meu Boi, un festival folklorique majeur, deuxième en importance au Brésil seulement après le Carnaval de Rio de Janeiro. Située au cœur de l’Amazonie, cette ville reculée n’est accessible que par bateau ou par avion, ce qui présente des obstacles en apparence insurmontables pour accueillir un événement annuel d’une telle envergure. La distance, la dépendance au transport fluvial et le manque chronique d’infrastructures exacerbent les défis logistiques pendant le festival et entravent le développement local tout au long de l’année. De plus, sa localisation le long du fleuve Amazone expose la ville à des risques climatiques tels que de fortes pluies, des inondations et de l’érosion fluviale, accentuant ainsi les besoins d’adaptation infrastructurelle.

En réponse à ces défis complexes, la communauté de Parintins a stratégiquement valorisé ses riches traditions folkloriques et son patrimoine culturel. Des investissements substantiels ont été dirigés vers le développement des infrastructures nécessaires au festival et l’adaptation de la ville pour accueillir l’afflux de dizaines de milliers de visiteurs pendant une période très courte. En combinant tradition et innovation, le festival contribue à l’économie locale et offre des moyens de subsistance à des milliers de résidents de la région. Plus important encore, il incarne une idée puissante autour de laquelle les habitants réfléchissent à leurs traditions tout en construisant une vision partagée de leur avenir.

Cette étude examine le rôle pivot de la culture en tant que catalyseur de développement dans un contexte dépourvu d’infrastructures physiques essentielles. Les résultats soulignent comment les initiatives culturelles et la préservation des traditions locales peuvent efficacement atténuer les défis et renforcer les capacités dans les territoires et les communautés défavorisés. Ces enseignements remettent également en question les perceptions traditionnelles de la résilience climatique et de la vulnérabilité, mettant en évidence le potentiel transformateur de l’art et de la culture dans la promotion d’une « antifragilité territoriale ».

Lire plus…

Profil complet

Dagenais, Danielle

DAGENAIS, Danielle

Chercheuse invitée, Professeure titulaire

Danielle Dagenais est spécialiste des infrastructures vertes et bleues (IVB) urbaines et des services écosystémiques rendus par ces dernières. Ses recherches portent aussi sur l'étude des comportements de différentes espèces végétales dans les IVB et leur apport aux performances de ces dernières qu'aux outils d'aides à la décision pouvant appuyer les planificateurs dans leur implantation à grande échelle dans une visée de bénéfices multiples pour les populations.

Ses objectifs de recherche sont:

  • de contribuer à identifier des critères de sélection des végétaux pour les IVB
  • produire des connaissances sur les composantes microbiologiques des IVB
  • favoriser l'implantation raisonnée des IVB pour en tirer des bénéfices multiples pour la population
  • collaborer à coconcevoir des IVB appréciées des populations.
Lire plus…

Profil complet

Domon, Gérald

DOMON, Gérald

Professeur associé

Gérald Domon s’intéresse à la dynamique des paysages ruraux et à la notion de nouvelle ruralité. Ses recherches portent notamment sur l’écologie du paysage, sur les méthodes de caractérisation des paysages et sur les relations agriculture et paysage, et, forêt et paysage.

Lire plus…

Profil complet

HANDABAKA AMES, Yolene

Doctorante

Titre de la recherche: Analyse comparative d’édifices publics à valeur patrimoniale en danger de démolition à travers le filtre de la valeur sociale en tant que paramètre des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies

Résumé: A l'heure où le développement durable est au cœur de tous les échanges mondiaux, la contribution du patrimoine culturel à la durabilité est reconnue par les Nations Unies comme un facilitateur du développement local de communautés durables. Dans ce contexte, la démolition de bâtiments ayant une valeur patrimoniale pour faire place à des projets de grande hauteur est un phénomène complexe et contradictoire qui se trouve au carrefour des décideurs et des citoyens.

D’une part, l'industrie de la construction est responsable d'importants dommages environnementaux causés par des émissions directes et indirectes liées à l'énergie. Au Canada, le secteur de la construction est considéré comme la troisième source d'émissions de gaz à effet de serre. De plus, la crise actuelle du logement, les intérêts financiers des promoteurs, la valeur des terrains et le manque d'espace dans les villes se traduisent par une pression croissante en faveur de la démolition, au mépris de la conservation du patrimoine et des Objectifs de développement durable des Nations unies. D’autre part, les citoyens expriment de plus en plus leur mécontentement face à la démolition de bâtiments publics ayant une valeur patrimoniale, et s'y opposent. La raison en est la valeur sociale attribuée aux bâtiments publics, qui va au-delà des valeurs historiques ou architecturales qui peuvent déjà faire partie de l'intérêt patrimonial du bâtiment. Cette situation est l’objet d'articles de journaux, de reportages et même d'une législation visant à protéger le patrimoine bâti.

 Au carrefour de ces deux acteurs, les décideurs et les citoyens, se trouve une forme bâtie qui, dans la perspective du développement durable et des Objectifs de développement durable des Nations Unies, pourrait faire l'objet d'une réutilisation adaptative durable en tant que mesure d'atténuation de la crise climatique. Bien que les questions de la reconnaissance du patrimoine, de la démolition dans le contexte du développement durable et de la réutilisation adaptative durable aient fait l'objet de diverses études indépendantes, cette recherche contribuera à la compréhension d'un phénomène beaucoup plus complexe résultant de l'intersection de ces questions actuelles et pertinentes. Ainsi, les objectifs de cette recherche doctorale sont les suivants :

 1) Produire de nouvelles connaissances à travers un atlas complet sur le phénomène d'appropriation du patrimoine dans le contexte du danger de démolition des bâtiments publics au Canada. 2) Contribuer à la compréhension de la valeur sociale du patrimoine bâti à travers le développement d'un modèle théorique approprié soutenu par des indicateurs de la valeur sociale d'un bâtiment patrimonial en tant que paramètre des Objectifs de développement durable des Nations Unies.

 Les résultats de cette recherche fourniront des outils de mesure des indicateurs de la valeur sociale des bâtiments publics potentiellement institués en tant que témoignages patrimoniaux, qui pourront être utilisés dans la pratique professionnelle.

Lire plus…

Profil complet

Jacobs, Peter

JACOBS, Peter

Professeur émérite

Peter Jacobs s’intéresse à l’histoire et la théorie du paysage et aux paradigmes de la nature et du paysage. Ses principaux intérêts de recherche comprennent le design et la gestion des paysages régionaux et urbains, l’analyse visuelle et le développement durable et équitable.

Champs d'expertise

  • Architecture de paysage
  • Design
  • Environnement et développement durable
  • Gestion des paysages
  • Histoire et théorie du paysage
Lire plus…

Profil complet

Jieutsa Nkuidje, Leandry Junior

JIEUTSA NKUIDJE, Leandry Junior

Doctorant

En tant qu'urbaniste, Leandry possède une expertise multidisciplinaire dans le développement urbain durable, l'innovation urbaine, l'adaptation au changement climatique et la gouvernance urbaine. Son parcours professionnel au sein d'organisations internationales telles qu'ONU-Habitat, attestent de ses compétences en planification urbaine, en politique urbaine et en gestion de projets. Sa capacité à collaborer avec des experts de divers domaines, à développer des programmes innovants et à mobiliser des ressources financières démontre son leadership stratégique et sa capacité à influencer le développement urbain en Afrique. Par ailleurs, ses compétences en communication, en formation et en diffusion des connaissances lui permettent de sensibiliser et de mobiliser les parties prenantes autour des enjeux urbains et des solutions durables. En tant que directeur de publication du African Cities Magazine, fondateur et directeur exécutif d'Africa Innovation Network, Leandry a acquis une expérience solide dans la gestion éditoriale, la coordination d'équipes multidisciplinaires et le développement de partenariats stratégiques pour promouvoir le développement urbain durable. Enfin, son engagement personnel en tant que photographe urbain et graphiste renforce sa capacité à communiquer visuellement et à capturer l'essence des villes africaines pour inspirer le changement et l'innovation dans l'aménagement urbain.

Lire plus…

Profil complet

Kasisi, Robert

KASISI, Robert

Professeur honoraire

Les intérêts de recherche de Robert Kasisi concernent la gestion des ressources et des milieux naturels, ainsi que l’aménagement des aires protégées. À travers ses recherches, il explore en particulier les approches de planification participative des projets d’aménagement dans les pays en développement, notamment dans le cas de l’écotourisme et des projets de valorisation de la biodiversité. Il s’intéresse également aux méthodologies de recherche et à l’évaluation environnementale et sociale.

Lire plus…

Profil complet

Koseki, Shin

KOSEKI, Shin

Professeur adjoint

Afin d’accroître la qualité de vie des individus, mon travail porte sur les enjeux de justice et de durabilité au sein des territoires urbains, l’intégration de l’intelligence artificielle dans le processus de design et d’aménagement, et le développement d’une démocratie interactive au service des citoyennes et des citoyens. 

Je développe ainsi une expertise dans l’articulation d’enjeux émergents qui sont au cœur de débats sociaux d’aujourd’hui : le climat, l’environnement, les nouvelles technologies, la démocratie et l’éducation. Mon travail porte sur l’analyse de données massives, quantitatives et qualitatives auxquels s’ajoutent des activités de design prospectif et de création de politiques publiques.

Me recherches et mon enseignement contribuent à questionner le rôle des données de tout genre (numériques, analogues, visuelles, historiques, etc.) dans la production du savoir sur les villes, la société et l’environnement.

Pour toute question ou collaboration, vous pouvez me contacter directement par courriel.

Lire plus…

Profil complet

LINKON, Shantanu Biswas

LINKON, Shantanu Biswas

Aux. de recherche (étudiant/e), Doctorant

Réévaluer la valeur sociale de l'architecture dans le domaine public par l'inclusion, la justice environnementale et la justice spatiale

Pour la plupart des historiens des villes, jusqu'aux théories de la "cité-jardin" (1898), les modèles conventionnels ont été principalement axés sur l'équilibre entre l'embellissement et la fonctionnalité dans les zones urbaines. Les villes ont été pensées comme de grandes machines dans lequel chaque espace public était un rouage. Au milieu du 20e siècle, l’accent mis sur l'efficacité des transports à fait perdre aux espaces publics leur qualité et identité, comme leurs anciennes fonctions de lieux symboliques et relationnels. Depuis la dernière partie du 20th siècle, l'attention s'est portée sur la durabilité environnementale, ce qui a donné lieu à diverses innovations et paradoxes technologiques. L’architecture est devenue plus écologique, mais les professionnels ont surtout considéré les espaces publics comme des parties disjointes en ignorant la justice spatiale. En conséquence, les communautés les ont soit transformées, soit rejetées. Depuis l'introduction des Objectifs de développement durable des Nations Unies en 2015, la plupart des acteurs se concentrent sur la durabilité environnementale et économique au détriment de la durabilité sociale. Le principal système de valeurs en architecture reste orienté vers l'embellissement et les représentations formelles qui échappent encore aux notions d’équité et d'expérience vécue. Ces résistances compromettent la valeur sociale de l'architecture tout en freinant la durabilité globale. Cependant, depuis l'avènement du Social Value Act 2012 en Angleterre, la notion de valeur sociale a gagné du terrain, en particulier dans le secteur public. Il est largement admis que la valeur de conception de l'environnement bâti est la somme des valeurs environnementale, économique et sociale (Samuel & Hatleskog, 2020). Mais nous pouvons remettre cela en question au nom du principe aristotélicien disant «qu’un tout est plus grand que la somme de ses parties.» Alors que la valeur environnementale est généralement mesurée en carbone incorporé et opérationnel (parfois avec l'ajout de la biodiversité), il existe des méthodes telles que l'analyse coûts-avantages et le calcul du prix actuel des bénéfices escomptés pour évaluer la valeur économique. Mais il n'existe toujours pas de mesures appropriées de la valeur sociale. Bien que les architectes rechignent à considérer la valeur économique, ils créent une énorme quantité de valeur sociale qu'ils omettent souvent de reconnaître. Tant que cette valeur d’usage et symbolique pas exprimée dans un format utilisable par les décideurs et la commande publique, elle reste ignorée, laissant la valeur économique et environnementale comme seule monnaie dominante des transactions de l'environnement bâti. Se concentrer sur ces problématiques la principale question de recherche pour cette thèse de doctorat devient : « Comment la notion de 'valeur sociale' peut-elle être redéfinie et appliquée correctement dans la transformation architecturale du domaine public vers plus d'inclusivité, de justice environnementale et de justice spatiale? » Les objectifs de recherche sont de trois ordres:

  1. Examiner l'évolution de la valeur sociale dans la conception et les systèmes de valeurs architecturaux.
  2. Analyser et comparer des édifices publics dans divers contextes urbains du Canada et Bangladesh, en fonction de paramètres analytiques, dans une optique d'inclusion, de justice environnementale spatiale.
  3. Développer un « indice de valeur sociale » pour l'architecture inclusive sur la base des résultats.

Pour identifier les paramètres analytiques de la valeur sociale, des entretiens avec des personnes clés, des collectes d’expériences vécues et des analyses comparatives seront appliquées. Un protocole étendu d'évaluation post-occupation (POE) sera complété par l'ajout de narrations, d'entretiens ouverts et d'observations sur place pour recueillir des récits d'expériences vécues par les utilisateurs. Pour l'évaluation post-occupation, cette thèse s'éloignera de l'approche actuelle axée sur la performance et la normalisation des objectifs (Li et al., 2018) en misant sur une approche centrée sur l'expérience individuelle. Ce nouveau protocole donne la priorité à la collecte des expériences vécues plutôt qu'aux systèmes d'évaluation ou aux listes de contrôle des performances qui n'évaluent que les succès et les échecs. L'expérience vécue est la compréhension subjective et personnelle des espaces, des bâtiments et des activités qu'un individu a acquise par ses propres échanges directs. Une étude comparative interculturelle entre le Canada et le Bangladesh sera mise en œuvre en tenant compte des écarts culturels, économiques et sociaux fondamentaux entre ces deux pays du nord et du sud.

Lire plus…

Profil complet

Ozdogan, Fatma

OZDOGAN, Fatma

Doctorante

Fatma Özdoğan est une architecte avec des expériences de projets au Qatar, en Azerbaïdjan et en Turquie, ainsi que des expériences de recherche en Colombie, au Liban et au Royaume-Uni. Elle a complété une maîtrise en Turquie où elle s'est concentrée sur l'importance de l'enseignement de l'architecture dans la réduction des risques de catastrophe. Après ses études en Turquie, elle a effectué son deuxième master à l'Université d'Oxford Brookes au Royaume-Uni dans le cadre d'un programme de master en développement et pratique d'urgence. Elle a récemment débuté ses études doctorales à la Faculté d'aménagement de l'Université de Montréal. Ses intérêts de recherche portent sur la gestion des catastrophes, avec un intérêt particulier pour la reconstruction après une catastrophe.

Lire plus…

Profil complet

Paquette, Sylvain

PAQUETTE, Sylvain

Professeur titulaire

Sylvain Paquette est spécialiste de la sociologie du paysage, de la gestion des paysages et de l’aménagement du territoire. Il s’intéresse à la valorisation sociale et culturelle des territoires habités, aux questions d’identité et de qualité du cadre de vie (urbain et périurbain), et à la notion de nouvelle ruralité.

Lire plus…

Profil complet

Pearl, Daniel

PEARL, Daniel

Professeur titulaire

Dans le cadre de ses projets de recherche, Daniel Pearl explore les questions liées au design interdisciplinaire tant dans ses aspects théoriques que pratiques. Ses études se situent dans une perspective interdisciplinaire, plutôt conventionnelle, plus particulièrement sur l’intersection des domaines de la science du bâtiment et du design architectural dans le but de cerner la façon dont ces deux disciplines se chevauchent et ce, de l’étape conceptuelle à celle de la construction. Cependant, comme une profonde compréhension est nécessaire, tant de l’empreinte écologique que des tenants et des aboutissants du développement urbanistique d’un quartier durable, l’interdisciplinarité doit s’étendre au-delà des domaines de l’ingénierie et de l’architecture.

Un autre volet de ses recherches préconise une ville mixte et compacte, efficace et diversifiée, en d’autres mots, une ville durable. Des communautés plus denses pourraient s’avérer l’une des plus ingénieuses inventions qui soit, particulièrement en raison du fait que les infrastructures vertes peuvent contribuer de manière appréciable à la longévité et à la survie de ces communautés. Par ailleurs, ses recherches interdisciplinaires avec l’ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) portent sur la façon dont il est possible d’élaborer « des mégaprojets qui serviraient davantage les communautés et l’ensemble de la ville ». Elles explorent divers exemples de réhabilitation urbaine, tant à Montréal qu’ailleurs au pays et à l’étranger et les expressions architecturales de l’écologie et du développement durable, incluant le processus de conception intégré.

Ces recherches sont en relation directe avec sa pratique à l’OEUF, une agence d'architecture expérimentale qu'il a cofondée en 1992. Parallèlement à ces recherches, il travaille à la rédaction des résultats émanant du forum national interdisciplinaire « Verdir le diplôme ».

Lire plus…

Profil complet

Richard, Roger-Bruno

RICHARD, Roger-Bruno

Professeur titulaire

Les activités de recherche & développement de Roger-Bruno RICHARD portent sur le recours aux stratégies et technologies de l’industrialisation afin de rendre l’architecture de qualité accessible au plus grand nombre et adaptable aux changements sans démolition.

Il est l'auteur de plusieurs innovations techniques et fonctionnelles incluant quatre systèmes constructifs de type « Noyau Porteur », de prototypes pré-usinés et solaires passifs ainsi que  de projets résidentiels à grande échelle en Asie, Afrique, et Amérique du Nord. Sa classification des systèmes constructifs industrialisés est reconnue à l’échelle internationale et publiée par quatre volumes clefs dans le domaine. Il a été invité à titre d’intervenant principal (keynote speaker) lors de 17 conférences internationales et ses idées ont été diffusées dans 11 chapitres de livres et 18 articles à l'échelle internationale.

Lire plus…

Profil complet

Scherrer, Franck

SCHERRER, Franck

Vice-recteur associé, Professeur titulaire

Expertise de recherche multidisciplinaire sur la ville et l’urbanisme: le rôle sociopolitique des infrastructures urbaines en réseau (dans les domaines des transports et de l’eau notamment), la place de l’eau dans la ville, les nouvelles modalités de l’aménagement et de l’urbanisme (planification métropolitaine, participation publique, prospective territoriale, conception urbaine innovante, planification intégrée urbanisme/transport…), l’action collective urbaine en matière de développement durable,  d’économie circulaire, et de transition numérique, les temporalités de l’urbanisme et des politiques urbaines (longue durée intergénérationnelle, politiques temporelles, ville réversible…).

Lire plus…

Profil complet

SIGER, Ornella

Doctorante

Titre : Les défis de la conservation du patrimoine de la Guyane française face au réchauffement climatique.

Résumé de la thèse : Ce projet de recherche exploite un sujet se trouvant à l’intersection des domaines de la conservation du patrimoine (naturel et culturel) et des changements climatiques en Guyane française, un territoire français de nature tropicale, situé dans le nord-est de l’Amérique du Sud. Ce projet s’intéresse également aux opportunités qu’offre le patrimoine pour atténuer les impacts des changements du climat sur le territoire. En effet, de nombreux organismes patrimoniaux, tels que l’UNESCO et l’ICCOMOS, promeuvent le patrimoine comme un levier permettant d’atteindre quelques objectifs du développement durable. Il s’agit donc d’une ressource non renouvelable devant être conservée au bénéfice des générations présentes et futures. Toutefois, dans le contexte de la Guyane française, le patrimoine (naturel et culturel), régi par le système administratif et politique de la France métropolitaine, n'est ni préparé, ni adapté au climat actuel et futur, impactant ainsi la possibilité de ce dernier à contribuer aux développements de stratégies d’adaptation et de résilience du territoire face au réchauffement climatique. Les sites inscrits, les édifices patrimoniaux (classé et inscrit) et les réseaux d’espaces naturels protégés subissent continuellement les conséquences directes de phénomène associées aux dérèglements climatiques (hausse de température, variation des précipitations et augmentation du niveau de la mer). Par conséquent, l’étude sur la manière dont on peut conserver le patrimoine de la Guyane française face aux impacts du changement climatique est le défi qui oriente la démarche de cette recherche. Plus précisément, quel impact les menaces du dérèglement du climat auront-elles sur le patrimoine de la Guyane ? Quel patrimoine conserver ? Puis, comment soutenir, permettre et faciliter l’intégration de la protection du patrimoine guyanais dans la gestion du territoire liée au climat ?   De ce fait, à l’issue de cette thèse j’aimerais adopter une définition du patrimoine plus large et inclusive, allant nécessairement remettre en question la mise en place des cadres de gestion venant de la France. Partir donc de l’hypothèse que ces cadres de gestion ne tiennent pas compte du riche patrimoine de la Guyane et ne les protègent pas contre le changement du climat.   Ainsi, cette recherche réside dans l’optique de donner une ouverture d’idées, allant au-delà de la théorie, permettant d’améliorer les mesures de conservation du patrimoine, de manière à démontrer la nécessité de mettre en œuvre de nouvelle politique intégrant le patrimoine, ainsi que sa protection dans la gestion du territoire face aux dérèglements climatiques. 

Lire plus…

Profil complet

Thomas, Isabelle

THOMAS, Isabelle

Professeure titulaire

Isabelle Thomas est spécialiste des questions de développement durable, de vulnérabilité urbaine et de développement régional. Ses recherches portent également sur la croissance urbaine intelligente avec une perspective internationale, et l’utilisation des systèmes d'informations géographiques pour favoriser le développement durable.

Lire plus…

Profil complet